Les questions des ptits nouveauxRye IPA, ipartira ou ipartira pas?

Vous débutez ? Vous êtes un peu perdu ? Vous vous posez mille questions ? Prenez le temps d'en partager quelques unes ici...
Règles du forum
Chers membres, merci de prendre connaissance et respecter les quelques règles de bon sens suivantes avant de poster votre message :
- Vous assurer que vous postez dans la bonne rubrique
- Vérifier qu'il n’existe pas déjà une réponse à votre question ou un sujet identique
- Prendre conscience que vos propos n’engagent que vous et que vous devrez en assumer la paternité
- Vérifier les sources des informations que vous diffusez, en vous assurant le cas échéant de respecter les droits d’auteur qui peuvent être liés aux informations, images ou documents cités
- Prendre soin de respecter vos interlocuteurs et bannir les insultes et autres propos diffamatoires ou dégradants
- Vous assurer de rester autant que faire se peut dans le sujet exposé
- Prendre le temps de vérifier l’orthographe et la grammaire de votre message
Merci par avance de votre contribution à préserver le bon esprit de ce forum.
StoneBeer
Ch'ti nouveau
Messages : 15
Inscrit depuis : 11 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Barcelona

Rye IPA, ipartira ou ipartira pas?

Message par StoneBeer »

Hello a toustes!

Mon premier brassin d'un embryon de recette perso est bien au chaud dans son fermenteur, mais je m'inquiète tel un enseignant de ne pas voir sa densité baisser au cours des 6 derniers jours...

Reprenons depuis le début! Et courage à ceux qui me lisent :clap:
J'avais très envie d'une Rye IPA, après l'essai d'une création de ma brasserie préférée ici à Barcelone (pour ceux qui connaissent, Abirradero)
Du coup je cherche quelques recettes sur Little Bock, BrewFather, etc mais je trouve systématiquement les combinaisons de malts et houblons assez complexes pour mon niveau. Donc bon, quitte à me planter (...), je m'essaie à la création d'une recette, sur la base de goûts perso, de quelques recommandation du brasseur, guide de style BJCP et articles de blogs divers.

Voici la base (sur BF)

Fermentescibles: 5,7 kg
- 3,5 kg Maris Otter
- 1,2 kg Malt de seigle
- 0,5 kg Carapils
- 0,5 kg Crystal T50
(+ 5% de cosses de riz)

Empâtage a 3 L/kg
- 60 min à 68 ºC (immersion des malts dans l'eau à 75 ºC, température cible atteinte 1 min après immersion)
- 10 min à 78 ºC (mais avec une rampe horrible, je ne sais pas exactement mais peut-être 30 min pour atteindre la Tº... 1,8 kW ca mouline pas fort)

Rinçage avec 8L d'eau à 78 ºC

Ebu pendant 60 min (pareil, une heure ou + pour atteindre l'ébu... j'ai perdu pas mal de calories entre le transfert et le lavage de la cuve)
- 25g de Bramling à 60 min
- 60g de Bramling à 20 min
- 50g de Huell Melon en Hopstand à 85-90 ºC pendant 10-15 min (j'étais un peu stressé par mon whirlpool et mes conditions d'hygiène :icon-rolleyes: )
IBU de 64

DI de 1,065 au refracto, 1,068 au densimètre... bon, on fera les deux à chaque fois avec correction du refracto :geek:

Refroidissement en 10-15 min au serpentin jusqu'à 35 ºC puis refroidissement naturel pendant quelques heures.

Ensemencement vers 25 ºC avec 3 paquets (34g) de US-05 réhydratées, histoire de pas manquer, et petite secousse du fermenteur pour bien oxygéner le moût.

Fermentation à 20 ºC (frigo + cable chauffant autour du fermenteur, et régulateur collé au fermenteur, voir photo)
Grosse activité 24-36h après, pendant une bonne journée, puis calme assez plat
Au bout de 5j, densité de 1,023 au refracto (après correction) et 1,028 au densimètre
Au bout de 10j, densité de 1,022 au refracto (après correction) et 1,028 au densimètre
Ma cible donnée par BF devrait être de 1,014... bon, m'en fous si j'y suis pas, tant que je fais pas des bombes (sucrées les bombes :bom: )

Alors je peux paraitre impatient :mrgreen: mais en vrai j'ai tout mon temps! C'est juste que ça m'étonne de me voir si loin de la cible.
En revanche j'ai l'impression que ma crème de leuleus a pas été complètement dissoute... ou alors c'est un peu de krausen?

Vu que j'ai commencé avec une DI assez haute j'ai pas envie d'attendre éternellement non plus avant d'embouteiller...
A votre avis:
- Est-ce que ça vaut le coup de monter d'un ou deux degrés pour voir si ça repart?
- Possible qu'il y ait des levures un peu mal incorporées? Je précise que les sachets avaient moins d'une semaine depuis l'achat, et très très loin de leur date limite, + conservation à 4ºC

Ceci dit, au goût c'est vraiment pas déconnant! Au pire j'aurai une IPA bien (BIEN) ronde, mais j'ai juste pas envie de louper mon embouteillage :violin:

Merci à ceux qui m'ont lu!! J'imagine que lire le post d'un newb c'est déjà relou, alors lui répondre....

Cheerzzz
Pièces jointes
surface fermenteur
surface fermenteur
installation fermenteur
installation fermenteur
Dadapicon
Arpette
Arpette
Messages : 264
Inscrit depuis : 1 an 2 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Choucroutland
A remercié : 3 fois
A été remercié : 25 fois

Re: Rye IPA, ipartira ou ipartira pas?

Message par Dadapicon »

Mais pourquoi ouvrez vous toujours vos fermenteurs
A part contaminer vos brassins ça ne sert à rien

La seule fois où il faut l'ouvrir juste un peu c'est pour un dry hopping

La base c'est 3 semaines à 4 semaines de fermentation
Dernière modification par Dadapicon le 27 janv. 2022 18:10, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Pedzouille
Assistant
Assistant
Messages : 904
Inscrit depuis : 4 ans 7 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Moselle - Sarreinsming
A remercié : 2 fois
A été remercié : 60 fois

Re: Rye IPA, ipartira ou ipartira pas?

Message par Pedzouille »

Salut,

Recette bien je trouve ( j'aurais pas mis de crystal ni de cara perso, mais plus marris et de seigle :drunken: ), et j'aurais plus rincé. A part ça ton procédé semble bon :)

Sinon attends encore 15 jours au moins, ça fait que 10 jours si j'ai bien compris ?!

J'embouteille justement ma Rye ipa, je suis passé de 1066 à 1014, mais j'ai pris la densité aujourd'hui, après 5 semaines, dont une de cold crash à 0°.

T'as copié avoue, c'est pas possible ça, même DI, même DF, même style :clap:

Et oui c'est quoi cette manie d'être si impatient ? Un mois sans toucher et après on voit, hors NEIPA ou dry hop !!! Surtout au début ;)
Dans la vie on ne fait pas ce que l'on veut mais on est responsable de ce que l'on est.

Je crains le jour où la technologie surpassera nos échanges humains. Le monde aura une génération d’idiots. #FB #Twitter #Instagram #TikTok etc... [#Albert E.]
StoneBeer
Ch'ti nouveau
Messages : 15
Inscrit depuis : 11 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Barcelona

Re: Rye IPA, ipartira ou ipartira pas?

Message par StoneBeer »

Merci Pedzouille (allez Dadapicon aussi^^) pour vos retours!

Je le sais bien pourtant qu'il faut être un peu plus tranquille dans son slip... c'est plus fort que moi :oops:
Pedzouille a écrit : 27 janv. 2022 18:09 J'embouteille justement ma Rye ipa, je suis passé de 1066 à 1014
Ah oui là, y'a la belle coincidence!! C'est ta propre recette? Tu nous diras à la dégustation ;)
Pedzouille a écrit : 27 janv. 2022 18:09 Un mois sans toucher et après on voit, hors NEIPA ou dry hop !!!
Ben justement je voulais rajouter un peu d'arômes en écoulant mon Huell Melon en dry hop, mais je me suis ravisé et j'attendrai vraiment la dernière semaine.
Pedzouille a écrit : 27 janv. 2022 18:09 j'aurais plus rincé
En fait je t'ai copié la recette bêtéméchament, mais en réalité j'ai du rincer avec plutot 10-12L pour avoir la bonne densité pré-ébu.
Tu aurais plus rincé pour une autre raison?
Avatar de l’utilisateur
Pedzouille
Assistant
Assistant
Messages : 904
Inscrit depuis : 4 ans 7 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Moselle - Sarreinsming
A remercié : 2 fois
A été remercié : 60 fois

Re: Rye IPA, ipartira ou ipartira pas?

Message par Pedzouille »

Juste parce que j'ai l'habitude de rincer avec la même quantité qu'à l'empatage :D
Et faut pas le dire, mais je mesure plus la densité pré ébu depuis pfiouuu... :? :lol:

C'est un style que j'aime beaucoup la rye ipa, un de ceux que je refais souvent, même si je change à chaque fois la recette ! D'ailleurs je l'ai jamais faite en décoction celle-là me semble :shock: :?:

Aller oubli ton seau 2 semaines au moins, un petit cc et embouteillage !! Et le plus dur, oublis tes bouteilles un mois !!

A dans 2 mois du coup

:jesors1:
Dans la vie on ne fait pas ce que l'on veut mais on est responsable de ce que l'on est.

Je crains le jour où la technologie surpassera nos échanges humains. Le monde aura une génération d’idiots. #FB #Twitter #Instagram #TikTok etc... [#Albert E.]
ioz73
Arpette
Arpette
Messages : 430
Inscrit depuis : 2 ans 6 mois
Brasseur : Amateur
A remercié : 31 fois
A été remercié : 37 fois

Re: Rye IPA, ipartira ou ipartira pas?

Message par ioz73 »

Ola,

Tu es très très loin de ta DF cible à l'heure actuelle, donc concernant ta question, oui, il y a de grande chance que si tu embouteilles tu risques de faire des mini bombes.

Si dans une semaine ou deux ta densité ne bouge pas, c'est probablement que ta levure a subit un quelconque stress et qu'elle a arrêté de travailler.

D'ici là et avant de songer à régler le problème, la meilleur chose à faire est d'attendre et surtout ne pas ouvrir / faire des relevés tout les jours.
A part entretenir un psychose et et accentuer les risques d'infection / oxydation, ca n'apporte rien de bon

Ca te laisse le temps de chercher sur le forum les solutions pour remédier au problème, si problème il y a vraiment :D
Avatar de l’utilisateur
one-r
Apprenti
Apprenti
Messages : 719
Inscrit depuis : 6 ans 6 mois
Mon équipement : Braumeister 20L
Ss BrewBucket 3,5Gal
Brasseur : Amateur
Localisation : Genève
A remercié : 12 fois
A été remercié : 33 fois

Re: Rye IPA, ipartira ou ipartira pas?

Message par one-r »

Même pas 60% d’atténuation ça fait peu pour l’us-05.
À la fois c’est pas étonnant que tu te retrouves avec du DF si haute. Je m’explique:
Le seigle donne pas mal de dextrines qui sont moins consommée par ta levure (en gros).
Pareil pour ton cara-pils dont l’objectif est de donner + de dextrines pour avoir une df plus haute.
Et ta température d’empatage assez élevée à 68.
Question de gouts mais sur des ipa (hors neipa) on recherche souvent à avoir une bière sèche donc une df basse.
Là t’as mis plusieurs éléments de ton côté pour obtenir une df haute pour une bière bien sucrée, si c’était l’objectif c’est réussi
Avatar de l’utilisateur
Loupastre
Ch'ti nouveau
Messages : 50
Inscrit depuis : 11 ans 4 mois
Je suis tuteur : oui
Mon équipement : Pico gravitaire 150L
Brasseur : Amateur
Localisation : Diois
A été remercié : 3 fois

Re: Rye IPA, ipartira ou ipartira pas?

Message par Loupastre »

Bonjour,

Je suis d'accord avec one-r, t'as mis plusieurs éléments de ton côté pour avoir une bière avec du corps !

Et juste je me permet de rebondir :
StoneBeer a écrit : 27 janv. 2022 17:44
- 50g de Huell Melon en Hopstand à 85-90 ºC pendant 10-15 min (j'étais un peu stressé par mon whirlpool et mes conditions d'hygiène :icon-rolleyes: )
IBU de 64

Refroidissement en 10-15 min au serpentin jusqu'à 35 ºC puis refroidissement naturel pendant quelques heures.
La température à laquelle le risque d'infection est plus élevé se situe entre 20°C et 35-40°C. Au dessus de 65°C, les risques d'infections sont très limités.
Donc la plage de température à laquelle il est bon de ne pas laisser s'éterniser ton moût est en dessous de 35°C. Et au delà de 80°C, si on ne fait pas trop le cochon, les vilaines bébêtes ne devraient pas trop nous embêter.

Et comme tout le monde, tu peux lui laisser un peu plus de temps, ça ne lui fera pas de mal !

Bonne attente !
Mieux vaut savoir lever le coude que de baisser les bras.
StoneBeer
Ch'ti nouveau
Messages : 15
Inscrit depuis : 11 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Barcelona

Re: Rye IPA, ipartira ou ipartira pas?

Message par StoneBeer »

Hello!
one-r a écrit : 28 janv. 2022 23:12 À la fois c’est pas étonnant que tu te retrouves avec du DF si haute. Je m’explique:
Le seigle donne pas mal de dextrines qui sont moins consommée par ta levure (en gros).
Pareil pour ton cara-pils dont l’objectif est de donner + de dextrines pour avoir une df plus haute.
J'ai pourtant bien renseigné sur BF les bonnes proportions de chaque fermentable pour estimer ma DI et ma DF (avec un profil d'empâtage cohérent), donc je m'attendais que le calculateur les prenne en compte... excès de confiance envers la machine?

En revenant sur les profils de chauffe... est-ce que, dans les grandes lignes, il y a des règles sur les rampes de montée en température (pas plus de x minutes pour arriver au mashout ou pour changer de palier, max 30 min pour commencer l'ébullition depuis la température de rinçage etc)?
Car j'ai, d'une part, perdu pas mal de degrés entre mon rinçage et ma mise en chauffe pour l'ébu (j'ai fait l'empatage dans ma cuve d'ébu AVEC le seau filtrant, donc obligé de rincer vers un autre seau, puis de vider mes malts trempés, nettoyer la cuve et transvaser le tout d'un coup pour démarrer la chauffe), et j'ai l'impression de mettre très longtemps à chauffer à chaque fois...
Loupastre a écrit : 29 janv. 2022 15:28 Je suis d'accord avec one-r, t'as mis plusieurs éléments de ton côté pour avoir une bière avec du corps !
Ben en fait je trouve justement la Red Rye Double IPA qui m'a inspiré la recette assez voluptueuse, mais j'ai du mal à déterminer si c'est parce qu'elle est effectivement un peu dense ou bien si c'est un effet de l'alcool (elle titre à 8º), ou encore des flaveurs de houblons un peu résineux... Je vais approfondir le sujet :drunken:
Avatar de l’utilisateur
Kapsul
Apprenti
Apprenti
Messages : 700
Inscrit depuis : 2 ans 8 mois
Je suis tuteur : oui
Brasseur : Amateur
Localisation : Reims
A remercié : 82 fois
A été remercié : 76 fois

Re: Rye IPA, ipartira ou ipartira pas?

Message par Kapsul »

Pour les montées de palier pas vraiment de règle si ce n'est de faire au mieux que le permet son matos.

- Attention à pas cramer si on est large en power.
- Et au contraire prendre en compte du temps de rampe sur les paliers si on sort lentement de l'un pour entrer lentement dans le suivant (manque de patate).

Dis toi que les enzymes ne sont pas en gentiment en stand-by en attendant que le brasseur cogite..

Si je devrais retenir, non pas une règle mais plutôt une conduite, ce serait de perdre le moins possible une chaleur produite :geek:

Je vois que tu effectues pas mal de transferts, tu peux déjà essayer de modifier ton process pour en supprimer, car ce sont la des sources de pertes évidentes, sans parler d'oxy à chaud, de manip, de nettoyage, risques etc..
Répondre